Vous avez une voiture et un peu de temps libre pourquoi ne pas devenir chauffeur VTC ? En effet, conduire un VTC est un métier très souple. Vous pouvez choisir vos propres horaires et travailler quand cela vous convient, et c’est à vous de décider si vous en faites un emploi à plein temps ou juste un petit bonus pour boucler vos fins de mois. En outre, en devenant un chauffeur VTC, vous serez amené aussi à rencontrer des gens intéressants en cours de route, ce qui est toujours un avantage ; vous ne savez jamais qui vous pouvez rencontrer lors de votre service.

Le VTC : un métier accessible presque à tous

Dans la plupart des compagnies VTC, il est relativement simple de devenir chauffeur. Tout commence par une voiture récente et fiable, un dossier de conduite vierge, un permis de conduire valide et un certificat d’aptitude après un passage obligatoire dans un centre de formation VTC à Lyon.

En effet, avant de pouvoir exercer le métier de VTC, vous devez suivre des cours de plus de 70 heures dans un centre formation VTC à Lyon. Une fois vos cours terminés, vous devez passer l’examen pour obtenir une attestation d’aptitudes professionnelles, qui par la suite vous donne accès à une carte professionnelle et une inscription au registre des chauffeurs VTC pouvant exercer dans le département.

Une fois ces formalités administratives remplies, vous pouvez conduire vos premiers clients.

Le VTC est un service comme les autres, ainsi, il faut de la qualité pour se démarquer.

Voici ce qu’il faut prévoir pour devenir un chauffeur VTC à succès :

Avant toute chose, une voiture récente et bien entretenue est la base de votre réussite en tant que VTC.

Détails de la voiture

Personne ne veut monter à l’arrière d’une voiture VTC et être accueilli avec de vieux emballages de fast food et des odeurs mystérieuses. En tant que conducteur, il est dans votre intérêt de garder votre véhicule en parfait état de marche, et irréprochable en termes d’hygiène. D’ailleurs, ces règles de bases vous sont enseignées au centre de formation VTC à Lyon.

Commencez du bon pied en confiant votre voiture à un professionnel du nettoyage si nécessaire.

Une fois cette étape réalisée, nettoyez vous-même régulièrement votre voiture. Faites un balayage rapide après chaque service et un nettoyage plus approfondi toutes les semaines environ.

En fonction de la fréquence de votre travail de conducteur, vous devez faire un entretien complet de votre voiture de temps en temps, soit une fois par mois pour les conducteurs à plein temps, soit une fois par saison pour les conducteurs VTC occasionnels.

Un téléphone fiable

En tant que chauffeur VTC, votre téléphone est votre bouée de sauvetage. Non seulement il est le mécanisme par lequel vous recevez vos « commandes », mais il vous servira aussi de GPS fiable. Remarque : même si vous connaissez votre ville sur le bout des doigts, il est toujours judicieux d’introduire l’adresse dans le GPS. Cela peut vous aider à contourner la circulation et à gérer les détours impromptus ; de plus, cela donne à votre client un peu plus de tranquillité d’esprit.

La plupart des sociétés VTC exigent que leurs chauffeurs possèdent un smartphone. Assurez-vous que le vôtre est en parfait état, ou envisagez d’investir dans un nouveau.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *