De nos jours, les frais de santé constituent de lourdes charges que parfois on n’arrive plus à se faire soigner correctement. C’est pourquoi tout le monde préfère recourir au système de tiers payant. Ceci a pour but de réduire le reste à charge qu’on doit payer à l’opticien, après avoir enlevé la part de la sécurité sociale.

Dans quels cas un opticien peut proposer le tiers payant ?

Pour qu’un opticien puisse vous proposer le tiers payant, les conditions suivantes sont requises :

  • L’opticien doit avoir passé une convention de tiers payant avec votre mutuelle
  • Vous ne devez pas avoir utilisé votre forfait optique annuel
  • Il doit s’agir de lunettes de vue avec verres correcteurs
  • Vous devez avoir un contrat d’assurance santé avec une mutuelle proposant le tiers payant

A noter qu’actuellement, de plus en plus de mutuelles travaillent dans des réseaux fermés. C’est-à-dire qu’elles ne pratiquent le tiers payant qu’avec un nombre limité d’opticiens. Vous pouvez rencontrer ce genre de cas avec les mutuelles faisant partie des réseaux Santéclair ou Sévéane.

Comment fonctionne le tiers payant chez les opticiens ?

Avec une mutuelle optique, le fonctionnement du tiers payant est assez simple. Il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Vous choisissez les lunettes de vue que vous souhaitez acheter
  • L’opticien fait une demande de prise en charge à votre mutuelle
  • La mutuelle confirme à l’opticien la prise en charge de vos lunettes et le paye directement
  • Si la prise en charge n’est pas totale, vous devez vous acquitter la différence entre le prix des lunettes et la prise en charge de votre mutuelle et de la sécurité sociale

Au 1er Janvier 2020, la mise en place du 100 % Santé permet à toute personne ayant souscrit une mutuelle d’obtenir des lunettes sans aucun dépassement de prix et donc de n’avoir rien à payer.

Soins optiques, que rembourse la mutuelle santé ?

C’est dans le remboursement de la mutuelle que va intervenir en complément de remboursement de la Sécurité Sociale. Selon le niveau de garantie que vous avez choisi, la mutuelle peut prendre en charge la totalité ou partie des frais. Les mutuelles prévoient des remboursements soit en euros, soit en pourcentage de la Sécurité sociale, soit en pourcentage du plafond annuel de la Sécurité sociale.

Les remboursements de la mutuelle en euros : ce sont des forfaits clairement indiqués en euros qui s’appliquent par année et par assuré. Certaines mutuelles ne prévoient des remboursements optiques que tous les 2 ans. Il s’agit de la méthode de remboursement la plus claire pour vous. Vous connaissez d’avance le montant qui vous sera remboursé, pas de surprise.

Les remboursements en pourcentage du tarif de la Sécurité sociale : ce sont en général de gros pourcentages, mais qui en réalité rembourse très peu. Ainsi, une mutuelle qui propose un remboursement à 400 % du tarif de la Sécurité sociale ne rembourse pour une paire de lunette complète que 122 € pour la monture et 58,56 € pour 2 verres blanc progressif.

Pour trouver la meilleure mutuelle, n’hésitez pas à comparer les offres du marché. Avec son comparateur de mutuelles en ligne, Réassurez-moi peut effectuer cette démarche à votre place. En renseignant, gratuitement, quand vous le souhaitez et d’où vous le souhaitez, quelques informations sur votre profil et vos besoins, notre outil sélectionne pour vous les complémentaires santé les plus adaptées. Vous n’avez plus qu’à choisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *